L’invitation au voyage (2)

Après l’expédition, le retour.

La récolte fut bonne, j’ai pu consulter plus d’une centaine de cotes en deux journées, grâce à l’aide, à l’efficacité très précieuse du personnel des archives départementales de Moselle, dans un cadre des plus agréables.

ADMo

J’ai multiplié frénétiquement les photographies.

A mon retour, plusieurs tâches.

Tout d’abord, j’essaie de tenir à jour une liste des documents d’archives consultés, en mettant en place notamment un système de mot-clé qui me permettront de m’y retrouver rapidement, lors de la rédaction de communications, articles, ou de la thèse en elle-même.

Liste archives excel

Puis je dépouille mes documents, armé de deux écrans. C’est un moment tour à tour exaltant et fastidieux. La « substantifique moelle » de mon travail d’historien se niche dans ces documents, matière première indispensable. La difficulté est de s’organiser de manière la plus efficace possible, en anticipant sur les besoins futurs. Chaque cote fait donc l’objet d’une fiche systématique, où je mentionne toutes les caractéristiques du document, que ce soit lors de sa production ou lors de ma consultation, ce que j’y cherche, ce que j’y ai trouvé, avec la date de rédaction. J’essaie d’être le plus exhaustif possible, afin de ne pas avoir à me replonger plusieurs fois dans un même document. Je retranscris donc ce que je juge indispensable, mais j’essaie aussi de repérer ce qui à cet instant me parait annexe, mais qui pourrait éventuellement…

Parfois, ce travail se résume à une transcription totale du document, parfois, il s’apparente davantage à une prise de note des principaux éléments. Parfois, la page reste vide.

Afficionados des tableaux, j’en profite à la fin de chaque document dépouillé pour compléter quelques cases. Je recense par exemple toutes les reliques d’une même ville, suivant divers critères. Ces recensements systématiques donnent lieu à une base de donnée qui me permet notamment de géolocaliser mes reliques, et donc ensuite de les cartographier, comme j’en ai parlé ici.

Tableau liste des reliques de Metz

A côté de mes deux ordinateurs, mes disques durs, j’utilise sagement mon « cahier de thèse », dont je finis actuellement le tome 1. L’écriture manuelle me donne l’impression d’un recul, et le changement de support permet d’écrire d’autres informations, que j’espère plus réflexives.

Tout cela bien rangé dans de nombreux dossiers et sous-dossiers.

Nouveau départ pour un énième voyage, à travers les lignes.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *